Budget, banque Degroof, sémantique et jeux de maux

il faut se méfier des mots, artiste Ben

il faut se méfier des mots, artiste Ben
Entretien mignonnement fait.

Les locuteurs:

Etienne de Gallataÿ, chief economist de la banque Degroof ( E.G)

et

Vincent Rocour, journaliste . ( VR)

Lieux: La Libre Belgique du 27 août 2009, page 4

Titre de l’article : » J’espère que la discussion ne se résumera pas à un débat sémantique « 
extrait :

 VR :  » la distinction entre rigueur et austérité ?  »

 E.G :  » C’est de la sémantique. Mais les mots ont leur importance ….. Ce serait dommage que la discussion se résume à un débat sémantique. Ce qu’il faut, c’est accepter une baisse d’un certain nombre de prestations publiques et simultanément plus d’impôt. Mais s’il est plus facile de vendre de l’austérité en parlant de rigueur, il ne faut pas hésiter ».

Que fait cet homme ? De la sémantique, mot issu du grec semantikos = signifié. Parmi les champs de la discipline, il existe un domaine spécifique: le rapport de sens entre deux mots. Ici, en l’occurence, les deux comparses,
messieurs austérité et rigueur.
Notre homme joue sur les mots, en sur-joue.

Notre homme joue avec nos maux. Avec un cynisme,

pas à la Cioran,

à la jésuitique.

le pire .

Comme monsieur Jourdain il fait de la sémantique sans le savoir …….

….. non, trop intelligent l’individu, il ridiculise le savoir, sa recherche, les grammairiens, la sémiologie, la linguistique ..bref universitaires et chercheurs.
je me sangtit blessé. Le temps ayant agit, aujourd’hui, je m’en fous/contre de cette opinion. Ce cynisme méprisant de banquier me réconforte. Le monde construit et structuré par ces gens-là, nous a conduit dans le cloaque de l’économie. Ils se permettent de nous faire la morale, la leçon, leurs leçons.

Un peu de sème antique, ferait grand bien au monde bancaire et autres …

( sème= la plus petie unité de sens.)

PS: un clin d’oeil, un seul vu mes circonstances ,à Thierry à qui j’ai pensé en voyant Christophe.