1. Comment participer?

Petite phrase de la palissade

Différentes participations sont possibles:

Sans inscription:

 poster un commentaire dans les forums

 proposer un lien vers un site Web

Après inscription:

 proposer un article

 ajouter un document, des images, du son, de la vidéo…

 proposer un rendez-vous dans l’agenda

 proposer un site ou l’adresse d’un lieu public du quartier

 créez votre propre blog

Comment?

 lire les article 79


 s’inscrire

Inscription

 cliquez sur « s’inscrire » (au bas de la page, dans l’espace « Participez » du bandeau rouge de menu, ou tout en haut de la page dans le bandeau noir).

 créez un « nom d’utilisateur » et indiquez votre adresse mail

 vous recevrez le mot de passe par courriel

Connection à l’espace privé/rédaction:

 Cliquez ensuite sur « rédaction » (en blanc dans le bandeau noir du haut de la page), rentrez-y votre nom et mot de passe.

Les rubriques dans lesquelles on peut publier et ce qu’on peut y publier:

les rubriques ouvertes à tous sont:

« le blog de vos petites et longues phrases« ,

« L’agenda La Vie la ville est belle »

« Le pont, les ponts »

« Le blog de la rue Vautier de Bruxelles, de Genève et de Saint-Nazaire, et leur quartier »

Le « Kabar des jeunes » est réservé aux jeunes, dans le cadre de la charte du Kabar et de la parole intérieure.

Si vous désirez créer un blog d’images, d’écrits, ou autre chose encore, proposez-le au moyen du forum interne, ou en écrivant un mail à l’AQL, ou à la webmestre

Pour poursuivre, lisez 264.

Petite phrase de la palissade

         

One thought on “1. Comment participer?

  1. Comment participer?
    Bonjour au comité de quartier,

    AGQ, Arau, etc.

    Puis-je lui signaler que plusieurs maisons du bas de la rue De Pasale (62 à 68 ? en bas à gauche) vont être murées par le propriétaire.

    Jusque il y peu les deux dernières étaient occupées par le peintre Walter De Laet, mais deux autres ont été squatées et relativement dégradées.

    Puis-je insister à travers votre comité sur l’attitude scandaleuse des propriétaires n’ayant aucun scrupules à laisser pourrir ces maisons depuis des années et pour longtemps encore, dans le seul but de faire de l’argent ? Pourrait-on même imaginer leur réhabilitation en vue de préserver cette rue ?

    Même une occupation relativement précaire permettait un présence et éviter l’extension de chancres … Bien connus.

    Que pouvons-nous faire ?

    François Houtart,
    musicien

Comments are closed.