Débris d’amour

bar de marc Viane

bar  de marc Vianere/re/ bar de marc viane

Trois verres de bière, deux pleins à moitié, un vide.

Une table carrée dans le fond d’un café.

Un cendrier, sept mégots.

Un paquet de cigarettes, vide, éventré,

Un amas de cigarettes.

Deux hommes, deux débris d’amour.

re/bar de marc Viane

Il, mon voisin, pleure.

Deux coulées de lave transparentes sur ses joues rondelettes.

Je le connais, une amitié de bar nous unit.

Je ris.

Mon rire est un pleur sourd ,

emprisonné.

Deux hommes, deux débris d’amour.

re/re/re  bar de marc Viane

Nos coeurs s’étreignent, pensant à une musique,

la salsa.

Salsa d’amour, de mélancolie, de tristesse.

Salsa d’amours débridés.

re/re/re/re/ bar de marc Viane

Un ventilateur, quatre spots.

Une table toujours carrée.

Un éclairage cruel sur nos tristesses.

Un avenir, un seul

Une salsa d’amour à venir

Une salsa de Cali.