Désordres

Désordres

Corentin Dellicour, un habitant du quartier, jouera comme musicien et comme … comédien et compositeur, dans la pièce de théâtre

« Désordres »


Une invitation au voyage aux alentours de Georges Perec

Création collective du THEATROPOLITAIN

du 07 au 10 janvier 2009 à 20h15 au Théâtre de la Vie
à Bruxelles.

Désordres

Ranger, fixer, punaiser, clouer.

Lui : Où ranges-tu tes clous ?

Elle : Dans la boîte à outil.

Lui : Où ranges-tu ta boîte à outil ?

Elle : Sous la table de la cuisine.

Lui : Où ranges-tu ton marteau ?

Elle : Avec les couverts.

Lui : Dans le tiroir de l’armoire à provision dans la cuisine ?

Elle : Dans le tiroir du vaisselier dans la salle à manger.


Désordres – Extrait

Rien ne sert de rien, cependant tout arrive.

Georges Perec

Orchestrés par un musicien narrateur, un homme et une femme dressent l’inventaire des différents objets qui peuplent leur espace : sous, sur, dans…le vaisselier, le lit, la penderie, l’évier, l’étagère. Ils décorent, rangent, trient, jettent, observent, fouillent, répertorient, listent, comparent, décrivent, déménagent, aménagent. Au rythme des objets ainsi nommés et déplacés, l’homme et la femme prennent corps et se dévoilent…

Désordres interroge l’espace– ici, l’appartement – et ses indices de temps et de vie. Chaque ustensile devient porteur d’un destin, chaque anecdote débute une aventure, chaque détail révèle un absolu. Un foisonnement de riens dont l’addition rejoint l’universel.
Voyage amusant, obsessionnel, émouvant, effrayant à l’intérieur d’un puzzle géant dont seules les pièces nous sont connues et dont nous ignorons, et ignorerons peut-être toujours, le motif.
Un petit catalogue du quotidien pour réapprendre à lire ou percevoir le sens caché de chaque acte posé, de chaque insignifiance, de chaque bonheur ou drame.

En savoir plus