et si on partait …..

Ulysse le sansonnet

Ulysse croit aux actes manqués. Il avait écrit une réaction à chaud face à la bêtise administrative belge. Il y avait diatribes dans l’air, et en voulant valider, mettre en ligne, Uysse réalisa qu’il était sur le blog de Thésée. Comme l’on dit, je me suis trompé dans mes racines ( du site).
Petit coup de téléphone à Ariane qui n’est pas là ( je suppose qu’elle s’alphabêtise au néerlandais, pardon enlevé le ^^ ) , recoût de téléphone à Thésée ( repardon , enlevé le ^^ et le t ) . Mon brave Thésée, d’habitude si assidu au langage spipien ne peut me répondre.
A cet instant , digne de mes angoisses matricielles et fidèle à Mélanie Klein, je réussis à faire ce qu’il ne faut pas, victime de ce chancre de logiciel : j’efface tout…….

…… et comme tout imbécile , recommence ……… ce sera du réchauffé … micro-ondisable …………

Ulysse est un héros du premier jet, du corrigé puis recorrigé, puis re- re- re- corrigé. Le deuxième jet n’est que pipi de sansonnet.Ulysse le sansonnet

Il lui est impossible de ré-écrire son désarroi face au cas de Simon Leys, brillant homme , trop brillant pour l’ étroitesse belge ( et que monsieur Crousse me laisse tranquille avec le Complexe du Belge )
À ce jour, il n’y a pas de mots pour définir la bêtise administrative belge et un séminaire de psychiatres devrait être organisé Place du Luxembourg, autour d’un pâté gaumais et d’une bonne salade.

Tout bon rédacteur, doit se faire comprendre, avoir une ligne claire ( ? ), être explicite pour que tout un chacun comprenne. Ulysse, déjà fatigué à 10H51 , par temps ( tant ) de bêtises ne vous expliquera rien. Internautes et liseurs et seuses, de ce blog intéréssez-vous, au cas Simon Leys et ses deux enfants apatrides.
Je le cite :  » tolérer la stupidité, n’est pas de la tolérance, c’est de la stupidité . Tolérer l’injustice n’est pas de la tolérance, c’est de l’injustice  » . À propos de l’administration il conclut : elle me donne honte de mon pays .
Avec impatience j’attends son prochain essai qui parlera de la Physiologie du Bureaucrate, ouvrage qui sera dédié au baron Grauls ( ex-président du comité des Affaires étrangères ).

Quant à Ulysse, il va se laver, raser , l’habit faisant le moine, prendre sa petite malette, écrire et danser la salsa.. Ulysse fuit ce monde et manque singulièrement de bravoure. Il fut un temps, où quitter la Belgique était un acte de courage et non de collaboration.

         

3 thoughts on “et si on partait …..

    1. et si on partait …..
      Jamais mes yeux se sont posés sur les lignes de Barrico. Il n’y a que sept chambres, à la pension Almayer. D’ailleurs, vous y logez le week-end, déguisé en prêtre , j’ai appris que Céline allait y prendre chambrée. Quel plaisir pour moi, de pouvoir admirer la féminité dans toute sa splendeur, avec le bruit des vagues, le vent décoiffant son abondante chevelure, son regard si malicieux …oui je rêve d’Océan …. en attendant, je suis dans mon ghetto de Cureghem-les-bains et m’isole le long des quais du canal Bruxelles-Charleroi, à la borne H6

  1. et si on partait …..
    Ulysse de la pension Almayer-sur-Canal de Willebroek a certainement des dons de double vue littéraire, puisque son article du 17 septembre précédait un article du Soir du 19 sur « Un casse-tête chinois pour Simon Leys« , alias Pierre Ryckmans, sinologue renommé. Celui-ci a deux fils, Marc et Louis, nés en 1967 à Hong-Kong, d’une maman d’origine chinoise devenue belge par son mariage avec Pierre en 1964. Cette famille vit en Australie. En décembre 2006, une fonctionnaire flamande, Nille Van Hellemont, malheureusement consul de Belgique à Canberra, refuse de renouveler les passeports de Marc et Louis, sous prétexte qu’ils n’auraient pas fait, en 1995, une déclaration conservatoire de nationalité. A Bruxelles, le Président flamand Jan Grauls du Comité de direction du Service Public « Fédéral » des Affaires Etrangères, écrit le 27 juin 2007 qu' »il appartient aux autorités chinoises et à elles seules de confirmer le statut national de Marc et Louis Ryckmans au regard de la législation chinoise« . Curieux, car en 1967, Hong-Kong était une possession de la couronne britannique. L’affaire est maintenant pendante en appel devant la justice bruxelloise.
    Du comportement des agents flamands majoritaires au SPF Affaires Etrangères, on peut déduire que la Flandre dont ils se réclament n’applique avant l’heure une conception particulière de la nationalité basée sur des critères de pureté de la race et sur le droit du sol. Des enfants d’une maman d’origine chinoise ne correspondent pas évidemment à ces critères.
    Bref, pour le moment, Marc et Louis sont aptrides, et on peut supposer que les autres Belges le seront bientôt. D’ailleurs, dans le territoire du Gordel, on ne peut plus arborer le drapeau belge. Le bourgmestre de Lennik ne fait que refléter l’opinion des extrémistes qui jettent des pierres sur les maisons arborant le drapeau national.
    Craignons que les négocations dont le compte à rebours a été enclenché par les Médiateurs du Roi ce 19 septembre n’aboutissent à déclarer apatrides les quelques millions de Belges qui ne ressortent pas du peuple flamand.
    Une pétition en faveur de Marc et Louis Ryckmans peut être signée sur le site http://www.revuegenerale.be

    Thésée

Comments are closed.