Incidents dans la nuit autour du pont Wavre

08_04_15_Communique_Infrabel.jpg

Infrabel/TUC-Rail « conduit » les travaux que l’on sait. Cette nuit, leurs disqueuses à béton et acier ont travaillé. La partie sud de la rambarde du pont avait disparu ce matin, sans dégât apparent pour les caténaires puisque les trains de Namur sont bien arrivés en gare du Luxembourg.

Mais ces opérations nocturnes ne se sont pas passées sans dégâts pour les heures de sommeil des riverains. Au point que l’un de ceux-ci, excédé au milieu de la nuit, aurait tiré au fusil à plomb sur les ouvriers. Ou simplement menacé ceux-ci. Mmes Hamaide et Verwilghen, fonctionnaires dirigeantes d’Infrabel/TUC-Rail, en ont fait état ce 15 avril auprès des représentants de l’AQL au cours de la réunion du Comité de Suivi. Mais elles sont restées bien mystérieuses. En effet, que s’est-il réellement passé? A quelle heure? Quels sont les protagonistes parmi les ouvriers du chantier et les riverains?… Tout cela n’est pas sans rappeler les incidents de l’année 2007, où des ouvriers du chantier du pont Viaduc ont répliqué en jetant des pierres sur des habitants qui protestaient. En 2007, nous avons des témoins fiables. Pour la nuit du 14 avril 2008, nous cherchons des témoins de ce qui s’est réellement passé… Peut-être est-ce « l’Allemand » (voir 12e épisode/2 de « La Gare du Luxembourg ») qui nous aidera à résoudre le mystère?

Par ailleurs, nous avons fait deux remarques à Infrabel/TUC-Rail:

1) L’information est primordiale en cas de travaux nocturnes ou perturbants; or celle-ci n’a pas été envoyée préalablement à l’AQL pour publication sur notre site Internet; certes, une lettre d’Infrabel a été distribuée par ses propres soins dans certaines boîtes aux lettres, mais avec retard, puisque des habitants ne l’ont trouvée que le 15 avril. Quoiqu’il en soit, nous publions ci-dessous le texte Infrabel .

2) Les riverains ont droit à leurs nuits de sommeil; lors des précédents travaux sur le pont, en 1995, à l’occasion de la construction du mail du Parlement par la SEL, l’accord-cadre de 1988 avait permis d’offrir aux riverains dont le sommeil risquait d’être perturbé une somme suffisante (l’équivalent de 70 € actuellement) pour pouvoir se payer une nuit d’hôtel si nécessaire; quelques dizaines de « primes d’hôtel » avaient alors été payées par l’AQL, pour compte de l’accord-cadre. Infrabel/TUC-Rail est invitée à faire de même… La mauvaise nouvelle est qu’ils refusent de négocier et signer un nouvel accord-cadre… Mais ils peuvent décider de proposer eux-mêmes la « prime d’hôtel « aux riverains concernés. Actuellement, la chambre d’hôtel standard à l’hôtel Léopold est de 220 € la nuit.

08_04_15_Communique_Infrabel.jpg Extrait du Communiqué Infrabel
Des travaux au pont de la chaussée de Wavre « auront lieu en dehors des heures normales de travail aux dates suivantes:

 « Toutes les nuits en semaine à partir du 14 avril jusqu’au 28 avril 2008, sauf les nuits du mercredi à jeudi, pour des travaux de découpage de la dalle en béton et pour détacher la caténie du pont.

 « Du mercredi soir 30 avril jusqu’au samedi matin 3 mai 2008, la chaussée de Wavre sera fermée pour toute circulation pour l’enlèvement des poutres. Pendant cette période des travaux seront aussi exécutés la nuit. »

N.B.: Lors de la réunion du 20 février du Comité de Suivi, un des représentants de l’AQL avait suggéré de ne pas conduire deux semaines consécutives des travaux nocturnes. Cette suggestion n’a pas été entendue.