L’athénée Léon Lepage se mobilise contre l’expulsion de quatre de ses élèves

Je relaie cet appel touchant, reçu par email:

Les professeurs et élèves de l’Athénée Léon Lepage ont appris la semaine dernière
que trois élèves actuels de l’école (Beta, Rina et Dora HASMUJAJ) et un ancien élève
(Niyaz KESHIKBAEV) avaient reçu un ordre de quitter le territoire.
Scandalisés par la décision de l’Office des Etrangers, nous avons décidé de réagir.
Les élèves des classes concernées ont immédiatement rédigé une pétition qui a été
signée par l’ensemble des élèves et des professeurs. De même, les professeurs ont
rédigé des lettres de soutien à joindre à la procédure de recours. Il nous a
également semblé utile de prévenir la presse afin que l’opinion publique se rende
compte du manque d’humanité de l’Office des Etrangers qui semble ne considérer des
personnes vivant depuis dix ans en Belgique que comme de simples « dossiers »
.
Pour nous, ces « dossiers » sont des élèves, des camarades de classe, des amis que
nous refusons de voir expulsés parce que leur vie, leurs habitudes, leurs études,
leur avenir est en Belgique. Nous ne pouvons accepter que notre pays soit un endroit
où on se permet de réduire à néant ce que ces familles ont vécu et construit ici
depuis dix ans, nous ne pouvons admettre que personne ne se soucie de ce qui attend
ces jeunes adolescents dans les pays dans lesquels on veut les renvoyer. Ces jeunes
ont fui des pays où la démocratie n’existe pas, ou si peu, ils sont péniblement
arrivés en Belgique, se sont intégrés de manière remarquable, ont appris une
nouvelle langue, sont des élèves studieux, attentifs, ouverts et impliqués. Ils ont
créé des amitiés dans ce pays, ils y ont tous leurs points de repère, tous leurs
souvenirs et surtout leur avenir.
Comment pourrions-nous accepter que la police entre un jour en classe et vienne
chercher ces élèves pour les expulser ? Comment pourrions-nous terminer une année
scolaire sereinement en sachant que quatre de nos élèves ou amis ont été renvoyés
dans un pays dont ils ignorent tout jusqu’à la langue? Comment pourrions-nous
continuer à défendre les principes de démocratie si les images que nous en avons
sont celles d’expulsions inhumaines ? Nous voulons croire que notre pays est un lieu
où ces adolescents ont un nom, un visage et un
futur.
Les élèves et professeurs de l’Athénée Léon Lepage

Contact presse: Julie Moens (0475/634.252)

CRER / Tel : 0474 08 85 35
Info : http://regularisation.canalblog.com/
Travailleurs sans papiers : http://1maimanif.canalblog.com/
Reseaux Parrainage : http://parrainage127bis.canalblog.com
Soutien au N° Triodos : 523 – 0801898 – 74