La petitesse du moine, la Belle gigue et le sida

caricature anticléricale / fin XIX ème

Petit j’eus été. Les malheurs de ma croissance m’ont laissé en cet état morphologique.Pauvres dames et demoiselles, si mes écrits et potacheries ont pu vous faire fantasmer à la beauté d’un écrivain à la BHL.
Sachez que ma taille est de cent vingt centimètres et mon poids de cent cinquante kilogrammes.

Revenons à la première ligne de ce textecaricature anticléricale / fin XIX ème

Petit j’eus été et ma mère, quotidiennement, me lancinait par cette maxime :
 » l’habit ne fait pas le moine« . J’y ai cru longuement, assidûment. On prend les paroles et dires des parents pour évangiles. Aujourd’hui, je comprends grâce à monsieur Radzinger, pape de son état, l’inverse du propos.

Son désir omnipotent est de nous formater et pour l’avenir, sachez que c’est

 » le moine qui fait l’habit« .

note: durée 1h31minutes, si vous avez une âme sensible, certaines images pourraient vous choquer.

         

One thought on “La petitesse du moine, la Belle gigue et le sida

  1. La petitesse du moine, la Belle gigue et le sida
    J’ai regardé le documentaire. Eclairant et écoeurant…

Comments are closed.