Les 16 JONCS de la rue Vautier

15. 2 rue Vautier

Qu’est-ce qu’un « JONC » ? Un Jardin Ouvert et Néanmoins Clôturé.
Le concept est aussi vieux que la rue Vautier, c à d 1879. Il s’agit d’un jardin privé, clôturé donc, mais offert à la vue de tous, des voisins, des passants, des promeneurs. L’agrément du jardin se partage donc.

Il y a 16 « joncs » dans la rue Vautier, à côté du pont de la chaussée de Wavre, autant que de maisons situées dans la partie montante de la rue. Ils sont orientés plein Sud. Chacun reconnaîtra son jardin ou celui du voisin sur les photos prises par Nicolas Bernard en décembre 2007. L’ami d’enfance de Nicolas, Corentin Itschert, est élève de 5e à l’Institut Technique Horticole de Gembloux. Il est passé et il a vu. Voici son premier repérage, jardin par jardin, Jonc par Jonc, maison par maison, selon leur numéro :

n°32 : lierre sur la grille de la maison voisine

n°30 : lierre, en haies, prunus (ou cerisier du Japon)

n°26 : des haies de buis

n°24 : le premier aucuba japonica, aux feuilles or et vert, aux petites baies rouges

n°22 : saule, bruyères, buisson d’ipericum (ou millepertuis, ou herbe de Saint-Jean)
11. 10 rue Vautier

n°20 : des rosiers

n°18 : un charme et du lierre

n°16 : de la glycine en buisson aux grappes de fleurs mauves, et un forsythia, dont les fleurs jaune apparaîtront au printemps, avant les feuilles

n°14 : entrée de parking inutilisée

n°12 : un saule en espalier sur la grille, et des rosiers

n°10 : un tilleul, un saule, et du lierre

n°8 : le second aucuba japonica, dont on perçoit bien l’or des feuilles (en plein hiver)

n°6 : un Abies déjà majestueux de +/- 5m de haut et 3m de diamètre ; il s’agit d’un conifère d’origine américaine ; un troisième aucuba japonica,

n°4 : des buissons d’épineux

n°2 : du gazon et le souvenir d’une Venus de Milo

Voici pour la liste, probablement un peu limitée dans sa bio-diversité, bien que pour les arbres, ce soit pas mal déjà : un tilleul, un saule, un charme, un abies, un forsythia, un cerisier du Japon, trois aucuba japonica…

Quant à l’aspect visuel de nos Joncs, les feuilles persistantes, les épineux et autres lierres nous offrent du vert, en plein hiver, et nous annoncent le printemps à travers l’or des feuilles de l’aucuba du Japon tandis qu’en février, le forsythia du n°16 nous gratifie de ses fleurs jaunes.

La galerie de photos est mise en ligne sur le blog de la rue Vautier, à l’effet de solliciter des réactions, en particulier de Mr O. Decocq du département bio-diversité urbaine du Centre Paul Duvigneaud, du paléo-botaniste du Muséum, Mr Damblon, des professeurs de jardinage de l’Institut Technique Horticole de Gembloux où le jeune Corentin cultive ses talents, et de tout un chacun qui a des doigts verts et se sent une âme de jardinier. Bref, la rue Vautier attend les conseils, les semences et les plants pour… cultiver son jardin, ouvert mais néanmoins clôturé.

(s) Thésée, avec l’aide de Corentin Itschert et de Nicolas Bernard

         

2 thoughts on “Les 16 JONCS de la rue Vautier

  1. Les 16 JONCS de la rue Vautier
    Le jardin du n°16 offre des plants de Keria !

    A l’intention du Corentin de Gembloux : au 16 il y a aussi une viorne (viburnum) qui fleurit et embaume en avril-mai et un weigelia. mais aussi un Keria qui nous fait déjà quelques pompoms jaunes en avant première de l’explosion du mois de mars. Je peux fournir des plants de cet arbuste très robuste à qui en veut.

    Biz à tous. Marie

  2. Les 16 JONCS de la rue Vautier
    Le jardin du n°16 offre des plants de Keria !

    A l’intention du Corentin de Gembloux : au 16 il y a aussi une viorne (viburnum) qui fleurit et embaume en avril-mai et un weigelia. mais aussi un Keria qui nous fait déjà quelques pompoms jaunes en avant première de l’explosion du mois de mars. Je peux fournir des plants de cet arbuste très robuste à qui en veut.

    Biz à tous. Marie

Comments are closed.