NEMA… LENTO CANTABILE SEMPLICE

NEMA… LENTO CANTABILE SEMPLICE

Koffi Kwahulé.

Co-mise en scène: Laura Angiulli (Teatro Galleria Toledo de Naples) ; Robin Frédéric (Théâtre Les Bambous de St-Benoît, ile de la Réunion); Layla Nabulsi (Théâtre Varia De Bruxelles).

Les 17 et 19 mai 2011 à 20h30, le mercredi 18 mai à 19h30. ATTENTION! les 20 et 21 mai, les représentations seront respectivement à 22h30 et 21h30. Grand Varia.
[
Réserver->http://www.varia.be/fr/reservation/step1/]

Avec: Alessandra D’Elia (I), David Erudel (F), Cécile Fontaine (F), Jolanda Piazza (I) ; Cécilia Kankonda (B), Alexandre Trocki (B).

Marie est la mère de Benjamin, l’époux d’Idalie, une femme en pleine ascension sociale, ce qui ne plaît pas à Marie. Elle préfèrerait voir son fils plus ambitieux, moins amoureux, moins soumis à sa femme ; elle préfèrerait même le voir marié à une autre qui serait plus domestique ou servile. Idalie a à son service, Taos, une célibataire, secrétaire experte en petites annonces à qui Benjamin offrirait bien des fleurs s’il n’en offrait déjà à sa femme ; des fleurs qu’il achète chez Nicolas, le mari de Nema qu’Idalie vient d’engager comme domestique. Nema … le visage marqué, murée dans ses silences.

Les six personnages forment comme une famille, tous liés, presque aliénés les uns aux autres, tous en proie à des fantasmes, tous rêvant d’un bonheur qu’aucun bouquet, aucune fleur ne peut apporter.

Et Nema …? Et Nema est depuis longtemps déjà au-delà ou ailleurs. Au-delà des violences, par-delà les souffrances, elle vogue lentement comme une chanson simple … Lento Cantabile Semplice.

La pièce Nema…Lento Cantabile Semplice sera en librairie à Paris dès le 13 mai 2011, aux éditions Théâtrales.

BORD DE SCENE: le mercredi 18 mai, rencontre à l’issue de la représentation.

JEUDI 19 mai: Violences conjugales: encore trop de silences

Rencontre après spectacle avec Ada GARCIA, Sociologue à l’UCL, directrice honoraire de l’asbl Cap Sciences Humaines, longtemps coordinatrice du réseau REV (Réseau pour l’élimination des violences entre partenaires) et Myriam DE VINCK, du Centre de prévention des violences conjugales et familiales de Bruxelles.

Scénographie et costumes: Pierre Heydorff.

Création Lumière: Eric Vanden Dunghen.

Création sonore: Laurent Gueuning.

Construction décor: Mohamadou Niane, Didier Rodot.

Confection costumes: Odile Dubucq.

Assistanat à la mise en scène: Magda Dimitriadis.

Conception artisitque: Denis Mpunga.

Mise en scène: Laura Angiulli (Teatro Galleria Toledo de Naples); Robin Frédéric (Théâtre Les Bambous de St-Benoît, Ile de la Réunion); Layla Nabulsi (Théâtre Varia de Bruxelles).

Traduction du texte: Gianni Poli (italien) / Dalhia Pessemiers – Ben Amar (néerlandais) / Pierre-Louis Rivière (créole).

Coach langue française pour les italiennes: Johann Cuisinier.

Surtitrage et interprétariat: Tiziana Orlando.

Atelier écriture Bruxelles:

Gilles Abel (psychologue), Benoît De Meyer (psychologue), Yves-Marina Gnahoua (témoin-acrtice), Hugues Hamoir (psychologue), Christiane Lévèque (professeur), Hélène Schidlowsky (philosophe pour enfants), Elise Vandergoten (témoin-actrice).

Atelier écriture Naples:

Anna (éducatrice), Antonella (victime-témoin), Patricia Di Martino (actrice), Gabriella Ferrari Bravo (psychologue), Amato Lamberti (professeur, observateur de la Camora), Carmen Landi (psychologue), Lina (victime-témoin), Marinella De Nigris (avocate), Mena (victime-témoin), Clara Pappalardo (psychologue), Tina Ricciardiello (assistante sociale), Sonia (victime-témoin).

Atelier écriture Saint-Benoît:

Marie Birot (auteure), Albert Degardin (professeur retraité), Idalie Nourri Gasnier (ex-boulangère), Véronique Lauret (journaliste), Zina Mitride (femme d’entretien retraitée), Isabelle Pillot (gestion des projets aux Bambous), Roseline Turpin (assistante sociale).

Projet bénéficiant d’un soutien de la Commission Européenne dans le cadre du programme « Culture 2007-2013 » Action de Coopération. (Cette communication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues).

Un spectacle du Théâtre Varia en partenariat avec le Théâtre des Bambous (Saint-Benoît, Ile de la Réunion), le Théâtre Galleria Toledo Stabile d’Innovazionne (Naples, Italie), Culture Lab et la Maison des Femmes du Burundi. Avec le soutien du WCC Zuiderpershuis (Anvers) et de la Compagnie « Juin 88 » / Théâtre dans les vignes (Carcassonne, France).

Remerciements à Carole Karemera, à Fabrice morio, et à toutes les personnes qui ont témoigné et souhaité rester dans l’anonymat.

Remerciements au CIVF (Centre de prévention des violences conjugales et familiales de Bruxelles) / au CET (Centre d’Etudes Théâtrales), au CETL (Centre Européen de Traduction Littéraire), à Ni Putes ni soumises.
Remerciements pour l’Ile de la Réunion : au DAC OI Réunion, Région Réunion, Département Réunion, Ville de Saint-Benoît, SACEM, Caisse des dépôts et des consignations, Réunion Première, L’Azenda et SFR.

La pièce est éditée aux Editions Théâtrales, mai 2011.

Le spectacle est présenté le 25 mai à 20h30 au Zuiderpershuis, Anvers.
Les 31 mai et 6 juin aux Bambous (St-Benoît), le 1er juin au Théâtre Vladimir Canter à St-Denis, le 3 juin à la Salle Leconte de Lisle à St-Paul, le 4 juin à la salle Lucet Langenier à St-Pierre.