Pourquoi Nicolas Crousse ne mettrait pas Baudelaire à Dachau ?

baudelaire.jpg

baudelaire.jpgbaudelaire.jpgbaudelaire.jpgbaudelaire.jpgBaudelaire s’installe en Belgique pour diverses raisons: sa faillite financière, sa désillusion de la France et de sa justice, son espoir de faire une série de confèrences sur l’art et écrire un pamphlet sur ce pays. Pour Baudelaire, la Belgique est une caricature de la France. Le 27 mai 1867, il écrit à Manet :  » Je vous remercie de votre affectueuse lettre. Présentez mes amitiés à votre mère et à votre femme, et, si vous avez à m’apprendre des choses agréables sur la destinée de vos tableaux , écrivez-moi, je réponds à vos félicitations. Les belges sont bêtes, menteurs et voleurs. J’ai été victime de la plus effrontée supercherie. Ici, la tromperie est une règle et ne déshonore pas …… tout ce qui m’arrive est de bien mauvaise augure, sans compter que je passe ici pour un affilié de la police française. Ne croyez jamais ce qu’on vous dira sur la bonhomie belge. Ruse, défiance, fausse affabilité, grossièreté, fourberie, oui ….. Tout à vous. »

Pour mon plus grand malheur, je ne suis pas Baudelaire, qu’un microbe littéreux, mais j’eus pu tenir les mêmes propos dans mes rapports quotidiens .
Louis Ferdinand Auguste Destouches : le sens qu'il faut.Louis Ferdinand Auguste Destouches : le sens qu'il faut.Louis Ferdinand Auguste Destouches : le sens qu'il faut.Louis Ferdinand Auguste Destouches : le sens qu'il faut.

Vous commettez l’innommable en comparant Baudelaire à Céline. Il n’a jamais été question pour Baudelaire de rayer le Belge de la race humaine. Votre Céline des bons jours ……. ou des aurevoirs ….. je ne vais qu’extraire des phrases de « Bagatelles pour un massacre( 1937) » et «  École des cadavres.(1938) « ,

  » les 15 millions de juifs enculeront les 500 millions d’Aryens  » page 127

  » Racisme d’abord ! Racisme avant tout ………Désinfection ! Nettoyage ! Une seule race en France: l’Aryenne  »

  » Nous nous débarasserons des Juifs, ou bien nous crèverons des Juifs, par guerres, hybridations burlesques, négrifications mortelles. Le problème racial domine, efface et oblitère tous les autres  »

  » Distinctions entre les bons Juifs et les mauvais Juifs ? ….. Rigolades ! Séparer l’ivraie du bon grain….. le chirurgien fait-il la distinction entre les bons et les mauvais microbes ?  »

Ce cher homme, qui se touche, nous donne une définition scientifique du Juifs :  » hybrides afro-asiatiques, un quart ou à moitié nègres et métèques  »
Dans son pamphlets les  » Beaux Draps (1941) » , Céline veut que l’on passe plus rapidement à l’acte  » Vinaigre ! Luxez le juif au poteau ! Y a plus une seconde à perdre. ……. volatiliser sa juiverie serait l’affaire d’une semaine pour une nation bien décidée  »

Voilà, fatigué par tant de dégoût, je m’arrête et vous conseille monsieur Crousse de faire attention à vos comparaisons trop hâtives.


.
Cliquez sur Bashung-Cioran