Russie

Voies, photo de Marc Schmitt, août 2002

J’y suis allée pour la première fois à 17 ans, en voyage scolaire. J’en garde un souvenir gris et triste: des foules de gens maussades, marchant le long de grands boulevards mouillés. Mais mon esprit romantique d’adolescente, imprégné de Dostoïevski («Les possédés») et de Soljenitsyne («Le pavillon des cancéreux») s’est passionnément emparé de ce grand « mystère ». Et quand en pleine révolte contre le système dans lequel j’avais grandi, je suis partie pour le pays de Soviets qui ne l’était plus, j’y ai trouvé mon compte.

La mentalité, les opinions des gens que je rencontrais, renversaient tout ce que j’avais connu jusqu’alors. La population était très accueillante et l’on pouvait faire des milliers de kilomètres en train pour quelques euros. Je n’ai plus décroché.

J’ai vu les changements vertigineux des dix dernières années et j’ai été fascinée par cette vitesse. Certains de mes amis pauvres d’antan sont devenus riches, les autres un peu moins pauvres. L’enthousiasme pour la démocratie a laissé place au cynisme du marché, mais je reste fascinée par la Russie et par Moscou, grouillante, violente et tellement changeante.

Voies, photo de Marc Schmitt, août 2002

         

12 thoughts on “Russie

  1. Russie
    Ariane, quand es-tu allée pour la dernière fois en Russie et où ?
    Ma grand-mère était d’Odessa en Ukraine.

    1. Russie
      La dernière fois remonte avant la naissance d’Oscar, en septembre 2005, a Moscou. Ca date déja. Je ne suis malheureusement jamais passée par Odessa. Et vous?

      1. Russie
        Non et j’ai peur
        Ma famille a dû quitter la Russie blanche suite au pogrom du début du siècle.
        j’ai gardé génétiquement l’âme slave avec tout ce que cela signifie
        Etes-vous d’origine russe ?

        1. Russie
          Je ne suis absolument pas d’origine russe, tout s’est passé comme je le décris dans le billet: un coup de coeur prolongé. Je suis allée de surprise en surprise!

        2. Russie
          Je ne suis absolument pas d’origine russe, tout s’est passé comme je le décris dans le billet: un coup de coeur prolongé. Je suis allée de surprise en surprise!

      2. Russie
        Non et j’ai peur
        Ma famille a dû quitter la Russie blanche suite au pogrom du début du siècle.
        j’ai gardé génétiquement l’âme slave avec tout ce que cela signifie
        Etes-vous d’origine russe ?

    2. Russie
      La dernière fois remonte avant la naissance d’Oscar, en septembre 2005, a Moscou. Ca date déja. Je ne suis malheureusement jamais passée par Odessa. Et vous?

  2. Russie
    Ariane, quand es-tu allée pour la dernière fois en Russie et où ?
    Ma grand-mère était d’Odessa en Ukraine.

  3. Russie
    Salut mamzelle Ariane,
    comme toi j’ai pu flasher sur ce dingue de pays, notamment sur Moscou également que je vénère la nuit. Mais je ne peux m’y empêcher plus le temps passe de le détester aussi, un peu comme l’amour et la haine qu’on pourrait vouer à ceux qu’on aime. Il est toujours difficile, européen bourgeois nanti privilégié de critiquer cette violence, cette économie sans scrupules, ces débordements incontrôlables pour la plupart de toute manière expulsant certains au sommet oui, mais au dépend encore et toujours des plus justes et démunis. Quelle colère je puis emmagasiner quand parlant avec mes amis russes, je découvre leur je m’en foutisme ou ne serait-ce que leur crainte non avouée de ne surtout pas se mêler de politique ni de justice ! J’aimerais je le crains toujours retrouver mes amis, en rencontrer de nouveaux là-bas mais plus le temps passe et moins je m’y sens à mon aise, trop français, trop habitué à certaine liberté de penser, de m’exprimer, ne serait-ce que d’avoir le droit sans risquer de me faire casser la gueule d’écrire que j’emmerde profondément monsieur Sarkozy. Les russes semblent libres mais la Russie ne l’est pas et malgré mon amour que je lui porte parfois, ce romantisme qui m’enlasse dans les rues de Moscou n’égale pas tout le dégoût que m’inspire le pays. Dommage me diras-tu, je sais. Je t’embrasse.

  4. Russie
    Salut mamzelle Ariane,
    comme toi j’ai pu flasher sur ce dingue de pays, notamment sur Moscou également que je vénère la nuit. Mais je ne peux m’y empêcher plus le temps passe de le détester aussi, un peu comme l’amour et la haine qu’on pourrait vouer à ceux qu’on aime. Il est toujours difficile, européen bourgeois nanti privilégié de critiquer cette violence, cette économie sans scrupules, ces débordements incontrôlables pour la plupart de toute manière expulsant certains au sommet oui, mais au dépend encore et toujours des plus justes et démunis. Quelle colère je puis emmagasiner quand parlant avec mes amis russes, je découvre leur je m’en foutisme ou ne serait-ce que leur crainte non avouée de ne surtout pas se mêler de politique ni de justice ! J’aimerais je le crains toujours retrouver mes amis, en rencontrer de nouveaux là-bas mais plus le temps passe et moins je m’y sens à mon aise, trop français, trop habitué à certaine liberté de penser, de m’exprimer, ne serait-ce que d’avoir le droit sans risquer de me faire casser la gueule d’écrire que j’emmerde profondément monsieur Sarkozy. Les russes semblent libres mais la Russie ne l’est pas et malgré mon amour que je lui porte parfois, ce romantisme qui m’enlasse dans les rues de Moscou n’égale pas tout le dégoût que m’inspire le pays. Dommage me diras-tu, je sais. Je t’embrasse.

  5. Russie
    Salut Gaël

    Je comprends ton point de vue. Il est certain que le rapport au politique est très pauvre en Russie. C’est malheureux. D’autres « règles » régissent le quotidien des Russes, dont quelques unes m’ont déplacée, moi, Européenne, du centre du monde, vers un petit coin de l’univers qui m’a beaucoup plu.

    Merci de ta visite sur le site, à bientôt

  6. Russie
    Salut Gaël

    Je comprends ton point de vue. Il est certain que le rapport au politique est très pauvre en Russie. C’est malheureux. D’autres « règles » régissent le quotidien des Russes, dont quelques unes m’ont déplacée, moi, Européenne, du centre du monde, vers un petit coin de l’univers qui m’a beaucoup plu.

    Merci de ta visite sur le site, à bientôt

Comments are closed.