Parlement européen : à Strasbourg comme à Bruxelles, l’espace public au coeur du débat

 Manifestation à Strasbourg contre la fermeture des berges de l’Ill, en 2017 (Photo DNA – Cédric Joubert)

Berges fermées aux piétons, cyclistes et flâneurs, pour raisons de sécurité, musée public convoité par le Parlement européen pour y organiser des événements VIP, place livrée au développement anarchique de terrasses commerciales, parc public fermé, en 2017, à l’occasion (c’est un comble) des Journées Portes ouvertes du Parlement européen…

A Strasbourg ou à Bruxelles, aux abords des bâtiments du Parlement européen, le constat est le même et l’espace public est chaque jour un peu plus  raboté, tantôt bunkérisé, tantôt privatisé.

A Bruxelles ou à Strasbourg, bien que désireux d’une cohabitation la plus harmonieuse possible avec leur « grand voisin », les citoyen.ne.s, habitants, usagers des quartiers où sont implantés les bâtiments du Parlement européen, s’opposent à cette confiscation croissante de leurs lieux de vie et de l’espace public.

Ce lundi 2 juillet, les Strasbourgeois.e.s, associations et comités d’habitants du quartier appellent à une

Manifestation citoyenne
pour le maintien de l’accès aux berges du Bassin de l’Ill

Rejoints par une délégation bruxelloise de l’Association du Quartier Léopold, dont les habitants et usagers sont confrontés à des préoccupations analogues, ils se retrouveront pour un grand picnic sur les berges de l’Ill.

Non à la fermeture des berges
Oui à un quartier européen
ouvert aux citoyens !

Des échos de l'action sur le site de nos amis strasbourgeois 
Cliquer ici

Texte de l’invitation

Le projet de fermeture des berges du bassin de l’Ill à hauteur du Parlement Européen est toujours d’actualité… Aussi la mobilisation citoyenne contre la bunkérisation du quartier européen se poursuit avec un nouveau rassemblement organisé le 2 juillet prochain. 


Les Strasbourgeois(es) sont cette fois-ci convié(e)s à un picnic sur berges et à venir avec leurs victuailles pour vivre ce moment de protestation en toute convivialité.
A la base de cette mobilisation il y a, bien sûr, le fait que ces berges constituent un lieu de circulation et de promenade privilégié pour les cyclistes et les piétons de toute l’agglomération.

Mais il s’agit aussi de souligner qu’en se barricadant ainsi l’Europe finira par devenir un objet inaccessible à la citoyenneté. Ce n’est pas en cultivant l’entre-soi que l’on fera progresser l’adhésion à l’idée européenne, bien au contraire.


Pour cette quatrième manifestation, le pic-nic sera partagé avec quelques députés européens, des fonctionnaires du Parlement Européen et des citoyens bruxellois qui défendent eux aussi une implantation harmonieuse et conviviale, à Strasbourg comme à Bruxelles. En effet, il n’est pas du tout contradictoire de combiner un bon accueil aux institutions européennes avec le fait d’exiger qu’elles respectent les règles qui s’imposent à tout un chacun.

Les questions de sécurité ne doivent pas servir de prétexte à l’accaparement de l’espace public et au passe-droit! 
Alors soyons très nombreux à dire non à cette fermeture des berges et oui à un quartier européen ouvert aux citoyens.

ADIR, ASTUS, CADR 67, Compo’Stra,  Piétons 67, Réseau européen « Vivre la ville » Veläuch

Télécharger l’invitation en cliquant sur l’image